.

P.V. Assemblée générale Promotion Plateau des Glières

Mont Sainte-Odile

Samedi 18 octobre 2008


L’assemblée générale de la promotion Plateau des Glières s’est tenue le samedi 18 octobre 2008 à 18 heures, dans la salle de réunion du bâtiment Sainte Eugénie au Mont Sainte-Odile. (Bas-Rhin)

La liste des participants figure en fin de procès verbal.


Conformément aux statuts, le bureau était constitué comme suit :

- président Daniel Uguen

- secrétaire Jean Blanchard

- trésorier Jean-Claude Laprévote (excusé)


L’ordre du jour a été respecté.


1- Rapport moral. (D Uguen)


Un bilan rapide des participations depuis Annecy 2004 a été effectué afin de mieux prendre conscience de l’évolution de notre association. Les effectifs indiqués ne tiennent pas compte de la présence des épouses. Un coefficient multiplicateur de l’ordre de 1,8 est donc à appliquer pour avoir la participation réelle.

Annecy (35), Arromanches (27), La Grande Motte (41), Porquerolles (39), Mont Sainte-Odile (34), soit une moyenne de 35 participants.

Bien entendu, un autre critère est à examiner car les participants n’ont pas toujours été les mêmes.

18 sont venus une fois, 12 deux fois, 13 trois fois, 10 quatre fois et 11 cinq fois, ce qui veut dire que 64 officiers de la promotion Plateau des Glières ont assisté à une réunion au moins au cours de ces 5 dernières années.

Est-ce suffisant pour que nous soyons réellement représentatifs ?

Je le pense. Il n’existe en tout cas à ma connaissance aucune autre association qui puisse se prévaloir d’être représentative de la promotion Plateau des Glières. Ceci répond à une des questions posées et figurant à l’ordre du jour.


La deuxième idée développée a été de faire remarquer que cinq participations nouvelles étaient enregistrées au Mont Sainte-Odile et que ceci constituait un motif de très grande satisfaction.

Je ne peux résister au plaisir de citer les noms des camarades qui nous ont rejoints. Xavier Barassin, Jean-Claude Diaz, Christian Job, Georges Plassart et Jean-Pierre Ricordel.


Par comparaison, nous n’avions enregistré que deux nouvelles participations à Porquerolles. Je crois qu’il s’agit là d’un signe très encourageant et j’en ai fait le thème majeur d’un petit édito post-Mont Sainte-Odile. Vous le recevrez tous et il figurera sur notre site promo. Je vous encourage bien sûr à en prendre connaissance et, si vous partagez mon point de vue, à le relayer auprès de tous les camarades qui vous sont accessibles. J’ai essayé d’y exprimer la profondeur et la réalité des sentiments qui nous animent lors de ces rencontres, et sincèrement, je crois que nous sommes très très loin des réunions, style anciens combattants, que certains ont pu mettre en avant pour justifier leur absence. Je les en conjure. Qu’ils viennent se rendre compte une fois au moins. Ils verront que leurs craintes sont infondées.


Il aurait été injuste de ne pas souligner une fois encore la qualité du travail effectué par notre secrétaire Jean Blanchard. Il est certes parfois un peu direct dans ses relances de cotisation, mais c’est son tempérament. En revanche, quelle disponibilité, quel travail abattu, quel souci de la perfection et du détail dans tout ce qu’il fait. Le travail généré par la réalisation du trombinoscope, pour ne prendre que cet exemple, donne une idée du nombre d’heures consacrées par lui (et sa famille qui en pâtit) à la promo.


Il ne saurait non plus être question d’oublier les organisateurs. Martin Brillant, Claude Collin et leurs épouses ont œuvré avec discrétion et efficacité, comme savent le faire les alsaciens, pour une organisation parfaite. Les façons d’agir sont différentes. Les méridionaux étaient plus exubérants, les alsaciens plus discrets, mais qu’il s’agisse des uns ou des autres, le résultat a toujours été remarquable à la très grande satisfaction de tous.


2- Gestion du site informatique.


Il donne entière satisfaction et nous souhaitons tous le conserver en l’état, voire accroître ses possibilités.

Les conditions d’hébergement de notre site sur un serveur dédié, qui financièrement nous étaient particulièrement favorables, doivent désormais être revues. Il n’en demeure pas moins que la dépense à consentir, (de l’ordre de la centaine d’euros par an) pour continuer à bénéficier du service actuel, nous est apparue tout à fait raisonnable et nous sommes favorables à sa pérennisation, au minimum en l’état, voire en le dotant d’une capacité d’évolution permettant d’accroître le nombre de pages mises à disposition. Christian Rahier, bien au fait de la gestion des sites informatiques, prendra l’avis de spécialistes pour voir s’il n’existe pas d’autres possibilités, plus intéressantes financièrement, à qualité de service égale.


En tout état de cause, le fait de migrer sur un autre serveur ne devra pas entraîner, pour Jean Blanchard, la nécessité de saisir à nouveau l’ensemble du travail qu’il a effectué au fil des années.

Les décisions prises sont les suivantes :

- maintien du fonctionnement de l’outil actuel, au minimum en l’état, en l’améliorant éventuellement, la dépense annuelle devant rester de l’ordre de grandeur de la centaine d’euros.

- étude d’une solution alternative qui, si elle s’avérait intéressante, ne pourrait être mise en œuvre qu’avec le plein accord de notre webmaster actuel, Jean Blanchard.


3- Bilan trésorier.


Jean-Claude Laprévote étant absent, le bilan financier de l’association avait été transmis au président qui, s’en est tenu aux chiffres les plus significatifs.

Les cotisations 2007 ont rapporté 905 €

Porquerolles a coûté 13162 €

Les fonds collectés représentaient 14306 €

Compte tenu de la décision prise de rembourser ceux qui ont dû se désister au dernier moment, 1200 € ont été restitués.

Il en est résulté une recette de 13106 €, soit un déficit de 56 €, supporté par la caisse promo.

L’avoir promo disponible, sorte de fond de roulement, était de l’ordre de 4300 €, au moment de la réunion au Mont Sainte-Odile.

Nous avons craint au moment de l’A.G., (pour des raisons d’effectifs un peu surévalués) d’avoir à supporter un surcoût de l’ordre de 500 € par rapport aux sommes appelées au titre de la participation à la réunion promo. S’est alors posée la question de redemander à chacun une participation supplémentaire de 10 € par personne.

A la majorité (27 contre 7) il a été décidé de n’en rien faire et, compte tenu de l’avoir disponible, de laisser ce surcoût à la charge de la caisse promo.


Cependant, les principes devant prévaloir pour le financement de nos réunions ont été précisés.

1 - ce sont ceux qui participent à la réunion promo qui doivent en supporter l’intégralité du coût.

2 - les cotisations des camarades absents, n’ont pas à être utilisées à cette fin.

3 - en cas de dépassement du budget d’un montant peu élevé, ou si le déficit est dû au remboursement de la somme versée par un camarade qui n’a pu venir, il est légitime de faire supporter la dépense supplémentaire (si dépense il y a) par la caisse promo.


Rappel sur l’utilisation des sommes versées au titre des cotisations.

Les cotisations permettent de faire vivre l’association.

Elles servent à couvrir les frais de fonctionnement usuels, papier, enveloppes, timbres, encre pour imprimante, photocopies, logiciels informatiques spécifiques, achat de gerbes, dépenses effectuées au nom de la promo (insigne Glières pour l’EMIA-Coëtquidan par exemple, 70 € fin 2007) etc.


Bonne nouvelle de dernière minute cependant. Les factures définitives ayant été d’un montant inférieur à celui initialement prévu, sous réserve de confirmation par notre trésorier JC Laprévote, il semblerait qu’il n’y ait quasiment plus de surcoût à supporter par la caisse promo au titre de la manifestation du Mont Sainte-Odile.

Information en date du 17/11/2008 :

Le bilan financier de la réunion promo au Mont Sainte Odile présente un solde négatif de 240,78€. Ce déficit, qui représente 2,4% de la dépense totale, est supporté par la caisse la caisse promo dont l'avoir prévisionnel s'éléve à 4963.10€ à cette même date.



4- Montant de la cotisation 2008/2009


Elle reste fixée à 15 € par an.


Rappel : conformément aux statuts, les membres de droit de l’association et y ayant adhéré au moins une année, sont informés des activités passées et à venir, par tout moyen approprié, le compte-rendu papier n’étant utilisé que lorsque la voie électronique n’est pas possible. Les camarades non-adhérents bénéficient également des comptes-rendus transmis par voie électronique. En revanche, s’ils ne disposent pas d’internet, un seul un document annuel de synthèse leur est transmis.

NB : Oublier d’acquitter sa cotisation n’est pas en soi dramatique, mais il est cependant souhaitable, par solidarité avec l’ensemble des camarades, de faire ce petit geste de temps à autre, ne serait-ce qu’à la réception des courriers ou comptes-rendus informant des activités de notre association.


5- Réponses aux questions posées.


La question de la légitimité de notre association pour représenter la promotion Plateau des Glières, est évoquée dans le rapport moral.

Elle semble aller de soi et je vois mal qui pourrait nous la contester.


Bilan du groupe de concertation et de décision après une année d’existence.

Ce groupe, constitué de volontaires, a été créé afin que le seul bureau (6 membres) ne décide pas au nom de tous lorsque des questions intéressant la promo, l’EMIA, voire l’armée de terre en général nous sont posées.

Si nous disposons de délais, la question posée est soumise à l’ensemble des internautes.

Lorsque la réponse est attendue dans des délais courts, les membres du groupe de concertation et de décision ont pris l’engagement de répondre en moins d’une dizaine de jours, afin que la réponse, rédigée au nom de la promo par le président, soit légitime et représentative des avis exprimés. Il est fait appel à cette cellule en tant que de besoin.


Relations avec l’Epaulette

Un échange de correspondances a eu lieu entre le président de notre association (après avis de la cellule de concertation) et le président de l’Epaulette.

Il ne subsiste désormais plus d’ambiguïté entre les objectifs poursuivis par les uns et par les autres.

Nous apporterons notre concours à chaque fois qu’un avis sera sollicité, dès lors que nous disposerons de délais suffisants pour consulter et recueillir un nombre d’avis représentatifs.

Je ne peux qu’inciter ceux qui ne l’auraient pas encore fait, à prendre connaissance de ces lettres qui figurent, in extenso, sur notre site internet.


Présence du Président de la République aux Glières. Et nous ?

Nous ne sommes en rien partie prenante dans cette manifestation pilotée en direct par le cabinet du Président de la République, et il ne saurait être question pour nous de quémander quoi que ce soit.

En revanche, Christian Job se propose d’informer le préfet de Haute-Savoie de notre existence. Là encore, nous ne souhaitons être à la remorque de quiconque. Lorsque nous souhaiterons nous rendre aux Glières, nous le ferons à notre initiative, avec l’assurance d’y être remarquablement accueillis comme ce fut le cas lorsque Jacques Tiollier et Gilles Gamba avaient tout organisé. Que vouloir de plus?


Réunion de représentants de l’ensemble des promotions de l’EMIA, depuis sa création, aux Écoles de Coëtquidan, fin 2007.

Nous étions représentés par Bertrand Lerolle et Jean-Michel Happe. Bertrand Lerolle nous a rendu compte de la réussite de cette manifestation dont l’organisation était à la charge de la promotion IA Lieutenant de la Bâtie. Une seule promotion de l’EMIA manquait à l’appel.

Sera-t-elle reconduite en 2008 ?

Je n’ai, à ce jour, aucune information à ce sujet.


6- Réunions promo futures.


Deux projets, bien avancés, ont été proposés pour 2009.

Le premier, concocté par Jean-Louis Béreil, se propose de nous faire découvrir Bordeaux après la saison estivale, fin septembre 2009.

Le second, proposé par Serge Capet, est centré sur Bourges, en semaine et au mois de septembre.

ll avait été dit, lors de l’A.G. 2007, que pour 2009 un regroupement, géographiquement plus central, était souhaité afin de limiter les frais liés à l’amplitude des déplacements, (Tours, Bourges, Angers...) et qu’en 2010, soit 40 ans après notre sortie de Coët, la Bretagne pourrait être envisagée mais aussi éventuellement quelque chose de plus exotique comme une semaine au soleil, au Maroc ou en Tunisie.

Lorsqu’ont été connues les propositions de Serge Capet et de Jean-Louis Béreil, Jean Blanchard a procédé à un sondage sur le Net dont les résultats tendaient à privilégier Bourges en 2009 et Coëtquidan l’année suivante.


L’assemblée générale a exprimé un avis différent pour 2009 et à une large majorité, il a été décidé de faire le choix de Bordeaux.

Pour 2010, le choix de Coëtquidan a été confirmé et nous ne travaillerons, lors de l’A.G. 2009, que sur les années 2011 et au delà. Bourges sera toujours au nombre des possibles, mais aussi l’éventualité d’une destination exotique sur une plus longue période (proposition de JC Diaz)

Nous disposons désormais d’une longue période de réflexion.


Raymond Kuntzmann nous a aussi fait part de la possibilité que nous aurions de pouvoir disposer, sous conditions, d’installations appartenant à la Fédération Nationale André Maginot ( FNAM), en Sologne, entre Orléans et Bourges, à deux heures de Paris. (www.grande-garenne.com)

La FNAM est constitué de 250 groupements et associations et représente 330 000 adhérents. L’appartenance à des associations patriotiques est une condition préalable à l’adhésion, adhésion est évidemment requise pour pouvoir bénéficier de tarifs préférentiels.

Gérard Monneveu se propose d’approfondir cette piste qui pourrait être envisagée pour les prochaines années.


7- Renouvellement du bureau.


Rappel statuts

L'association est administrée par un bureau, élu pour trois ans en assemblée générale, parmi les candidats volontaires. Les membres du bureau sont rééligibles.

Il faut le reconnaître, un peu dans la précipitation, le bureau a été reconduit pour trois années supplémentaires, jusqu’en 2011 donc.

Il n’y a eu de candidature déclarée à aucun des postes à pourvoir.

Jean Blanchard, dont la tâche est lourde, a cependant souhaité moins s’investir dans l’organisation proprement dite de la réunion promo. Jean-Louis Béreil a certes les épaules solides et la capacité à organiser une telle manifestation, mais il sera souhaitable qu’il puisse bénéficier de “bonnes volontés régionales” particulièrement lors de la phase de guidage et d’accueil en début de rencontre mais nous en reparlerons le moment venu.


Liste des participants (58)

Mont Sainte-Odile, octobre 2008


Alentado Raymond (2)   Aragou Jacques (2)

Barassin Xavier (1)         Bazaille Patrick (2)

Blanchard Jean (2)          Brillant Martin (2)

Capet Serge (2)                Charrut Clément (1)

Coatleven Bernard (2)    Collin Claude (2)

Dandreis Christian (2)    Diaz Jean-Claude (2)

Drancé Claude (2)           Garrigues Antoine (2)

Job Christian (1)              Kuntzmann Raymond (2)

Lauga Richard (2)            Legout Gérard (2)

Lerolle Bertrand (1)        Mandine Gérard (2)

Monneveu Gérard (1)      Neveu Hervé (2)

Piva Pierre (2)                  Plassart Georges (1)

Rahier Christian (2)        Ricordel Jean-Pierre (1)

Roger Guy (2)                   Roselé Michel (2)

Schantz Alain (1)             Thouvenin Jean Pierre (2)

Uguen Daniel (2)              Vallet Daniel (1)

Vernier Guy (2)                 Zink Wolf (1)


P.S. Nous avons eu la visite d’André-Alain Didelot et de son épouse le vendredi 17 en fin d’après-midi au Mont Sainte-Odile, et la présence de madame Altorffer, le dimanche 19 à l’Ecole Militaire de Strasbourg à l’occasion de la cérémonie à la mémoire de nos camardes décédés. Elle a aussi participé au déjeuner de clôture le dimanche au mess, place de Broglie.


Pour info,

Menu du dîner de gala


Soupe aux moules et julienne de légumes

Verre de crémant d’alsace


Ballottine de faisan au foie gras

Verre de pinot blanc


Tournedos de mignon de porc aux champignons des bois

et sa garniture

Verre de vin rouge d’Ottrott


Mousse de clémentine au coeur de chocolat

Verre de Gewurztraminer

Café, eau minérale


Animation réalisée par Bernard GUNTZ et sa troupe