La prochaine réunion promo se déroulera à AGAY (Var) les 22, 23 et 24 septembre 2017 sous l'autorité de nos GO Raymond Alentado, Pierre Valot et François Cristofani.


Le programme prévisionnel : 

PROGRAMME DE LA RÉUNION PROMO LES 22, 23 et 24 septembre 2017

AGAY (VAR)

 

Vendredi 22 septembre 2017 :

à partir de
-  16 heures : accueil des participants à l'adresse suivante : hôtel club IGESA les ROCHES-ROUGES – 83 530 AGAY  (fléchage de la ville d'AGAY)
- 18 h 30 : apéritif d'accueil
- 19 h 30 : dîner sur place boissons comprises

 

Samedi 23 septembre :
- petit déjeuner à l'hôtel (horaire à préciser)
- 08 h 45 : déplacement en bus fourni par IGESA (liste des passagers à fournir pour assurance transport) en direction de CANNES.
Embarquement sur le bateau pour visiter les îles de LERINS
- 12 h 00 : repas sur l'île St HONORAT et visite de l'Abbaye.

 

En cas d'intempéries : visite guidée de la ville de CANNES et repas restaurant sur place.

- 18 h 00 : retour sur AGAY
- 18 h 00 à 19 h 30 : assemblée générale (épouses quartier libre)
- 20 h 30 : dîner de gala avec animation musicale.

 

Dimanche 24 septembre :

-  09 h 30 : départ de l'hôtel après le petit déjeuner.
- 10 h 00 : cérémonie de dépôt de gerbe au mémorial du débarquement du DRAMONT   (accord de la municipalité de St RAPHAEL obtenu).

 

Menu du dîner de Gala :
- apéritif
- tourte vigneronne de pintade aux oignons grelots
- pavé de bœuf aux échalotes, tomates confites et pommes grenailles au sel
- fromage : feuillantine de poire à la Fourme d'Ambert gratinée sur son lit de mesclun
- tarte tatin et sa glace vanille
boissons :
- vin ( 1 bouteille pour 3)
- eau minérale (1 bouteille pour 3)
- café – thé

 

PRIX : devis basé sur les tarifs 2016 susceptibles de très légèrement évoluer soit :
- 375 euros tout compris pour un couple
- 187 euros pour les célibataires logés par 2.
- 20 euros supplémentaires pour une personne souhaitant loger seule.
- 45,20 euros par personne par jour supplémentaire. (en demi-pension – boissons non comprises)

 

Nous devrons confirmer fin septembre 2016 si l'établissement est retenu.

 

Il faudra aussi :
           
- courant JANVIER 2017 : préciser le nombre de personnes participantes et envoyer un chèque de caution de 2124 euros si nous sommes 80 personnes.
 
- début JUIN 2017 : envoyer un deuxième chèque de 1920 euros toujours pour 80 personnes.

 

REMARQUES :

 

Le nombre de places étant limité et les demandes étant très nombreuses je vous invite donc :
1 - le plus tôt possible m'envoyer les noms et prénoms des participants.
2 - me contacter directement soit par  internet à l'adresse email : francoiscristofani@hotmail.com (attention pas de ç à francois)
ou a l'adresse suivante :
François CRISTOFANI  - 142 chemin Saint Victor - 83720 - TRANS en PROVENCE.
3 - à m'envoyer avant le 15 janvier 2017 un chèque de 100 euros par couple ou 50 euros  pour les célibataires.
 
Bonne lecture à tous, amitiés
François CRISTOFANI

 

En cas de dédit, il n'y aura pas de retenue sur les montants versés si l'annulation a lieu plus de 30 jours avant la réunion. Si l'annulation a lieu moins de 30 jours avant la date de la réunion, l'IGESA procédera à une retenue laissée à son appréciation en fonction du certificat médical à fournir.



Ils sont inscrits (84) :

Uguen (2) - Vernier (2) - Schantz (1) - Savy (2) - Payré (2) - Valot (2) - Zink (2) - Alentado (2) - Laurent (2) - Ros (3) - Laprèvote (2) - Legout (2) - Mandine (2) - Kuntzmann (2) - Lauga (2) - Roger (2) - Charrut (2) - Neveu (2) - Michon (1) - Rahier (2) - Devos (2) - Bataille (2) - Pujol (2) - Lerolle (2) - Plassart (1) - Edouard (1) - Drancé (2) - Ricordel (2) - Béreil (1) - Legras (1) - Letem (2) - Dandreis (2) - Villalonga (1) - Tersier (2) - Ginestet (2) - Levavasseur (2) - Piva (2) - Bargetzi (2) - Job (1) - Capet (2) - Merlin (2) - Brillant (2) - Cristofani (2)


Compte rendu paru dans l'Epaulette


                                    PLATEAU DES GLIERES (EMIA 1969-1970)

 

Données chiffrées

Nous étions 188 officiers français à quitter les écoles de Coëtquidan en juillet 1970. (24 officiers algériens, 3 malgaches, 1 ivoirien, 1 béninois et 1 togolais)

36 officiers français sont décédés à ce jour.

 

« L’esprit promo »

Ephémère vue de l’esprit ou réalité durable ?

Nous entrions dans la carrière il y aura bientôt 50 ans, en 2020.

Nous sommes donc légitimes pour parler de « l’esprit promo » et en particulier de celui qui a animé et anime toujours la promotion « Plateau des Glières ». Il est certes passé par certaines vicissitudes, mais l’heure est aujourd’hui au bilan et aux enseignements à tirer.

Phase 1.Tout commence à l’EMS à Strasbourg  vers la fin des années 60. Un seul objectif : réussir le concours d’entrée à l’EMIA  et un an plus tard devenir officier. C’est pendant cette période qu’est né « l’esprit promo »Nous poursuivons tous un objectif commun, des valeurs sensiblement identiques nous animent, et l’esprit de solidarité règne. Le « réussir ensemble » est la règle et nul n’y déroge. L’esprit promo est en train de naître.

Phase 2. Nous sommes enfin officiers. C’est un aboutissement et, après une année d’école d’application, le début de la vie professionnelle à laquelle nous aspirions tous. Les affectations se succèdent, les enfants grandissent, les responsabilités professionnelles et familiales nous assaillent et l’esprit promo dans tout cela ?

Certes il n’a pas disparu mais il n’est pas très vivace non plus. Il faut des événements exceptionnels pour le sortie de sa léthargie et ce furent pour nous les décès successifs d’un camarade, puis de son épouse, laissant 5 jeunes enfants orphelins. C’est alors qu’on prend conscience que la flamme de « l’esprit promo », en apparence si vacillante, peut quand même rapidement retrouver de la vigueur, et nous nous montrons à la hauteur.

 

Phase 3. L’enthousiasme des débuts paraît alors bien loin, Coët et l’EMS aussi, alors que se fait jour la 3ème phase, celle de la retraite qui va se faire progressivement et sur plusieurs années. Si on laisse les choses suivre leur cours naturel, c’est vers une mort douce que l’on s’achemine et sans espoir de retour

C’est alors qu’il faut sortir de la mortifère torpeur ambiante et donner le signal de la révolte. C’est ce qui s’est passé pour nous et l’un d’entre nous, n’écoutant que son courage, s’est dit qu’on ne pouvait pas disparaître ainsi.

La cérémonie organisée au Plateau des Glières en 2004, à l’occasion du 60 ème anniversaire, a été pour nous l’occasion d’un nouvel élan.

 C’est alors qu’à vraiment commencé la belle aventure de « l’esprit promo » qui nous anime toujours aujourd’hui. Depuis cette date, tous les ans, nous nous retrouvons à chaque fois en un lieu différent, pour une rencontre de 3 jours organisée à chaque fois par un ou plusieurs camarades volontaires.

Qu’il me soit, à ce stade, permis de tirer ici un enseignement qui à mes yeux est de la plus grande importance. Il s’agit du rôle majeur joué alors par les épouses (ou compagnes) qui ont largement contribué à la renaissance de la PdG.

Et la suite me direz-vous, quel avenir pour cet « esprit promo » ?

Je vous répondrai que le train est sur les rails. Il existera aussi longtemps que des camarades décideront de le faire exister, même si peu à peu les rangs finiront hélas par s’éclaircir significativement.

La photo ci-dessous, prise à Pau en 2016 montre que nous n’en sommes pas encore là.

Vous y constaterez une présence féminine importante et je ne dirai jamais assez que cette réussite désormais pérenne, c’est à elles que nous la devons.

Puisse cet enseignement être utile à ceux qui, nous enviant, seraient désireux de vivre la même expérience. La clé de notre réussite sera ainsi à la disposition de tous, mais il nous faut avoir le triomphe modeste. Nous avons bien conscience que beaucoup n’avaient pas attendu nos conseils pour en prendre conscience et pratiquer de même. Ils nous pardonneront d’avoir voulu « jouer les anciens. »